W E D D I N G . I N N


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Run Run Blondy [cederiiik]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget Lewis
ADMIN | Bee's Queen
Bridget Lewis

Nombre de messages : 71
Love : euhm...?
Date d'inscription : 23/08/2007

MORE ABOUT YOU
Friends/Ennemis:
Family?:

MessageSujet: Run Run Blondy [cederiiik]   Mar 11 Sep - 4:19

    Ça faisait quoi à peine quelques heures que Bridget était arrivé ici, à cette auberge-là. Et déjà il fallait absolument qu'elle fasse quelque chose de sa soirée. Elle était arrivé en auto au allentour de quoi 7 ou 8h00. Elle n'avait même pas prit le temps de ranger ses vêtements et ses valises. Dès qu'elle avait posé le pied dans sa chambre d'hôtel, elle avait laissé tomber ses valises par terre, avait rigolé un peu avec sa copine de chambre; Harmony puis avait ouvert ses valises mais seulement pour se prendre une paire de short et un top. Une tenu parfaite pour le sport non?. Elle avait décidé de laisser ses cheveux lousses comme assez régulièrement (On l'a voyait rarement les cheveux attachés) À quoi bon couvrir ses si jolis cheveux longs bananes e couette? Bref, elle avait passé un coup de brosse dans ses cheveux puis enfiler ses espadrilles et salué son amie. Elle avait ensuite descendue en vitesse en premier étage pour ensuite demandé aux personnes qui s'occupaient des informations pour savoir où se trouvait la plage.

    Après quelques explications d'une dizaine de minutes, Bridget avait enfin prit la direction de la plage sans vraiment savoir exactement où elle se dirigeait. En fait elle n'avait pas vraiment écouté les explications du monsieur. Elle n'écoutait jamais et elle était très lunatique mais heureusement elle avait un très bon sens de l'orientation. Pourquoi était-elle aller se renseigner pour la direction à prendre? Enfin bref, Bridget n'avait pas eut envie d'emporter son ipo blanc de Apple. C'était occasionnel qu'elle l'emenait puisqu'elle préfèrait entendre le son de vagues et des oiseaux lorsqu'elle courait sur le bord de la plage.

    Une trentaine de minutes plus tard, Bridget vit enfin la début de la plage. Trente minutes? Okkay enfin elle approximativait puisqu'en fait elle n'avait pas de montre et il n'y avait pas d'horologe autour d'elle. Mais ce qu'elle pouvait supposer qu'Il y avait un bon moment de passé depuis qu'elle était partie puisque déjà; la noirceur commençait à tomber. Il ne faisait pas nuit mais le soir approchait. Elle continua de courir. Elle était partie de son hôtel puis était venue ici à la course ou plutôt en jogging comme à son habitude. Il y avait quelques kilomètres qui séparaient l'hotel et la plage. Elle savait qu'elle n'allait pas faire autant de kilomètre qu'elle faisait habituellement puisqu'elle ressentait déjà une certaine fatigué après un 2 kilomètres amorçés.

    Elle avait fait la route pendant quoi; 5 heure d'affilé. Elle avait été avec une petite groupe de fille dont Harmony et plusieurs de ses amies en commun avec ceux de Tessa. Bref, elle c'était porté volontaire pour conduire puisqu'elle n,avait jamais la chance de conduire. Elle prenait toujours ses deux pieds et detestait polluer la planète avec le pétrole. Elle coourrait ou marchait toujours. Même que quelques kilomètres avant d'arriver à l'hôtel elle était sortie de la voiture puis avait finit la trajet à la course pendant qu'une autre conduisait. Donc, elle était un peu fatigué; pas parce qu'elle avait déjà courut, mais parce qu'elle avait fait de la route tout simplement!

    Courant depuis un temps X, Bee avait prit le temps de réfléchir. Mais réfléchir à quoi? Nimporte quoi. Elle détestait penser à rien donc il fallait toujours qu'elle se trouvait quelque chose à penser. Elle s'était remémoré la soirée qui venait de se passer. Elle avait passé la majeur partie de la soirée à danser une folle avec les autres filles du lot. Elle avait rit avait beaucoup but et disons qu'elle était déjà pompette au début de la soirée mais à la fin elle avait assagit légèrement puisqu'il fallait qu'elle conduise. Elle avait repèré du coin de l'oeil un beeua jeune homme qui semblait vraiment mais vraiment craquant mais avait été un peu incomodé d'aller le voir un peu soual. Bien que rien ne l'empêchait d'agir et qu'elle faisait souvent tout ça sur un coup de tête; nul ne sait pourquoi, pour la première fois elle avait été stoppé par quelque chose qu'on appelle un peu : la timidité. Elle y repensait, elle avait un petit sourire en coin en pensant qu'elle ne reverrait probablement jamais le jeune homme et c'était probablement mieux comme ça qu'elle n'ait pas été le voir pour ensuite s'attacher un peu à lui et pour ensuite ne plus jamais le revoir. Elle avait repoussé quelques mèches de ses doux cheveux blonds pour les mettre derrière ses oreilles. Son corps était légèrement reluisant de sueur bien qu'elle était habitué à ce genre de parcour. Elle courait souvent sur le bords des plages puisque c'était son lieu préféré et c'était toujours une bonne place pour réfléchir. Enchainant pas à pas sa course, plusieurs pensées se basculaient dans sa tête.
    C'était vraiment mieux ainsi non? Elle ne le reverait probablement jamais. Non?


    (Aucune inspiration^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrick N. Cooper
Coeur d'artichaut et maladroit en chef
Cedrick N. Cooper

Nombre de messages : 32
Age : 28
Love : Jo\'
Chambre : 110
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Run Run Blondy [cederiiik]   Mer 12 Sep - 5:30

Cedrick passa la main dans sa chevelure en bataille, comme à son habitude. Assis sur le balcon de sa chambre donnant sur le paysage sublime qu'offrait l'hôtel, il sourit à la Lune. Un sourire qui mêlait son plaisir d'être ici, sa joie de vivre et d'être aussi comblé qu'il l'était. Le jeune homme était pleinement conscient de la chance qu'il avait dans la vie. Cedrick Cooper avait son boulot de rêve, proviseur des plus sympa dans une académie où les élèves étaient vraiment trippants, pour la plupart, une merveilleuse copine, des rêves, et des vacances. Des rêves et des songes, plus souvent inspiré par tout et rien. Ce tout, ce soir, n'avait pas de nom. Simplement une chevelure sublime par sa couleur dorée et sa longueur vertigineuse. Simplement un corps long, une silhouette légère et vaporeuse et un sourire à tomber. Une tendance, également, a s'enfiler, peut-être, un verre de trop.

Il ne connaissait pas son nom, mais décidément, son esprit ne trouvait pas cette raison suffisante pour l'y effacer. Déposant son coude sur son genou, il s'accota sur la paume de sa main, regardant le sublime coucher de soleil qui se déroulait sur la Plage. Derrière lui, un lit vide. Joana n'était pas là, trottinant dans le complexe après avoir fait les boutiques. Cedrick ne pouvait pas lui en vouloir, les affriolants vêtements qu'elle se procurait lui faisait presque aussi plaisir à lui qu'à elle. C'est que sa petite-amie était loin d'être n'importe qui, et cela lui fit subir un léger pincement de coeur. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Cedrick Nathan Cooper n'est pas un courreur de jupons. Au contraire, il aime passionnément, quasiment à la folie. Il a simplement tendance à tomber plusieurs fois, et journalièrement, pour une belle nouvelle venue.

Cependant, la mince demoiselle au verre de champagne semblait s'être forgée une place de choix au sein de son esprit. Mince, il ne parvenait pas à s'effacer son visage étincelant et son sourire brillant. Il avait beau plonger son regard bleuté dans l'horizon, s'écartillant les yeux pour observer le plus lointain paysage possible, c'est en se levant brusquement qu'il décida de se changer les idées. De quoi le faire brasser. La meilleure manière restait la course. S'habillant donc (signifiant donc que, précédemment, Cedrick n'était pas totalement vêtu ^^), il revêtit un short au genou et un t-shirt noir. Sombre, classique, et très confortable. Passant devant le miroir, il se sourit. Qu'est-ce qui l'attendait vers cet inconnu attrayant et divertissant?

Quittant la chambre au trot, il sortit de la porte pour prendre une large bouffée d'air frais et s'étirant sur l'Escalier qui descendait à l'avant de la somptueuse bâtisse. Ne croyant pas partir bien longtemps, il avait prévu de faire, sans doute, une petit baignade nocturne si l'effort semblait assommer ses muscles. Ce ne serait pas la première fois. Préférant la course de fin de soirée, il accéléra la cadence en sentant immédiatement son coeur battre plus fort, plus vite. Comme dans la soirée précédente. Avec la jolie blonde. STOP. Cedrick n'était pas justement sorti pour ne PAS penser à cette demoiselle sublime qui, sans doute, s'était évaporé dans ses songes? Bref, la course lui occupa l'esprit, et ses pas le dirigèrent vers la plage. Première visite, mais certes pas la dernière.

Les dernières lueurs du coucher de soleil mourraient au creux de l'eau qui s'étendait à perte de vue. C'était réellement ravissant. Un peu romantique aussi, bien que ce soit à l'eau de rose. Continuant son trajet, il eut envie de retirer ses espadrilles pour sentir le sable chaud s'enfoncer dans le creux de ses orteils, préalablement mouillé par la marée basse qui craignait en cette fin de journée. Un vrai délice, il en était certain. Lorsqu'il détourna la tête pour regarder devant lui, Cedrick n'eut que le temps de remarquer une silhouette qui fonça droit sur lui, à moins que lui ne fonce sur elle. À sa vitesse, il ralentit suffisamment pour amortir la chute en la retenant du bout des doigts par la hanche. N'étant pas pourtant préparé à une traction, Cedrick s'effondra de tout son long sur la jeune femme.

Juste suffisamment brillant pour ne pas imposer tout son poids, le voilà quand même dans une position légèrement inconfortable et surtout, avouons-le, délicate. Lui sur elle, elle sous lui. Ses longs cheveux blonds brillaient avec les dernières lueurs du soleil. Son visage exprimait la surprise, mais était toujours aussi magnifique. Était-ce possible que ce soit... elle?


[Merde pour tes math =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridget Lewis
ADMIN | Bee's Queen
Bridget Lewis

Nombre de messages : 71
Love : euhm...?
Date d'inscription : 23/08/2007

MORE ABOUT YOU
Friends/Ennemis:
Family?:

MessageSujet: Re: Run Run Blondy [cederiiik]   Jeu 13 Sep - 5:08

    Le coeur ou les pulsations de Bridget commençaient à augmenter. Elle était rendue au milieu de la plage peut-être même si c'était la première fois qu'elle effectuait une course ou un jogging sur cette plage là. Mais les indications des mètres de la distance de la plage l'aidait beaucoup. Elle était rendue a 5 kilomètre mètres et elle avait lue quelque part en entrant à la plage que la plage faisait plus de 9 kilomètres mètres donc elle avait peut-être fait la moitier de la plage ou peut-être même moins que ça. Mais en fait la distance l'importait peu. Elle courait le plus qu'elle pouvait jusqu'attends que son coeur qui battait excessivement vite lui sorte du corps. Elle courait et s'essouflait le plus longtemps qu'elle pouvait; à sa capacité maximale ce qui voulait dire qu'elle pouvait courire pendant très longtemps. Ça faisait quoi à peu près deux heures qu'elle courrait. Et elle ressentait un faible étoufflement.

    Mais son coeur commença à battre de plus en plus. Pas parce qu'elle courrait pous vite ou elle était sur le point d'avoir une crise de coeur, non. Simplement parce qu'elle dessous l'homme de ses rêves. Celui qu'elle venait tout juste de penser. Celui qui avait hanté des millions de fois son esprit tout juste après la soirée de mariage. Celui qu'elle imaginait souvent le visage en teête mais que malheureusement elle ne pouvait pas mettre un nom sur ce visage. Ce visage qu'elle ne perdait pas en pensé après quelques jours. Ses cheveux si blonds comme les siens, ses yeux bouleversants qu'on pouvait se perdrent dedans tellement le vide étaient immenses. Sa bouche tellement craquante que Bridget avait pensé embrassé lorsqu'elle était un peu pompette. Ce corps si musclé comme le sien. Bref, il était caréement son genre mais en masculin. Mais pourquoi diable n'était-elle pas aller le voir? Elle s'était posé cette question pendant des lustres après qu'il ait été trop tard. Mais maintenant c'était sa chance. SA chance qu'elle ne pouvait certainement pas passé.

    Mais pourquoi était-elle ici? Enfin, on le savait tous. Bee était venue ici pour faire son jogging normal. Elle c'était habillé normalement convaincue qu'elle ne rencontrerait qu'une grosse pognée de sable, quelques goélands qui gambaderaient sur la plages à la recherche de restant que les visiteurs sur la plage leur auraient mystérieusement laissé. Elle était loin de s'imaginer qu'elle rencontrerait L'HoMME en question. Mais pourquoi était-elle donc allongé par terre. Une chute? Collision? Peut-être mais pourquoi un homme, enfin L'HOMME était allongé sur elle? Aucune idée mais laissons les choses se produire:

    Bridget courait depuis un bon moment. Combien? Ça elle ne le savait pas en fait mais sa faisait un certain temps. Vu le temps qui avançait et tout et tout. Elle courait donc, convaincue d'être seule et uniquement la seule sur cette plage en cette heure plutôt tardive. Elle était tellement concentré dans sa tête ets es pensées qu'elle n'avait pas remarqué un autre homme, celui dont on a parlé, qui avançait dans sa direction. En fait lorsqu'elle court, Bee regarde toujours par terre, le sol parfois ce qui est assez dangeureux pour elle. Comme pour cette fois.Donc malheureusement, elle ne peut ralentir puisqu'elle n'avait pas remarqué qu'il y avait quelqu'un. Elle ne sentit que quelque chose lorsque des doigts d'homme se posèrent sur ses hanches pour essayé d'amortir la chute. Mais en vain, elle se plaqua violament par terre dans un petit ecclat de sable et de cheveux blonds qui sentremêllait.

    Bien qu'elle aurait pu soulever tout ce poids, elle fut contente de ne pas être morte sous un éfondrement. Il était allongé sur son corps. On n'entendait que leurs respirs et on ne sentait sur leurs corps ruisselant de sueur et la poitrine de Bridjet descendait et se relevait puisqu'elle respirait bruillament. Malheureusement, Bridget perdit connaissance quelques minutes. Sa tête avec durement cogné la sol et sa petite tête avait donc été assomé. Elle réouvrit les yeux quelques minutes puis cligna des yeux. L'HOMME était devant elle, ou plutôt sur elle. Rêvait-elle? Pas vraiment puisque lorsqu'elle ressentit cette forte douleur à la tête, elle fron^ca des sourcils convaincue qu'elle ne rêvait pas. Elle échappa un petit "ouille" en essayant de se relever. Elle n'en revenait toujours pas qu'il était là et ne le réalisait pas encore. Elle se souleva légèrement en s'apuiyant sur ses coudes. Elle remarqua qu'il était toujours là. Bee dit alors sur un ton rigolo:


    -Si vous préférez rester là, ça ne me dérenge pas moi!

    Elle grimaça puis se tassa elle-même un peu juste pour tenir sa tête qui lui faisait un mal de chien entre ses mains. Elle mit alors ses longues doigts couverts de sable dans ses cheveux pour frotter son derrière de tête. Au diable ses beaux cheveux remplis de sable; ils étaient toujours beaux. Elle retira alors sa main en sentant quelque chose de gluant. C'était-elle mit la tête dans une algue demer dégoutante verte? Elle vit alors que c'était du sang. Elle se mordit la lèvre inférieur puis répondit entre quelques couinements:

    -Mince alors j'ai la tête ouverte! Vous ne m'avez pas manqué!

    Répondit-elle dans un petit rire. A vrai dire c'était plutôt elle qui avait fonçé dans le jeune homme qu'elle ne connaissait pas vraiment encore mais qui était divinement beau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedrick N. Cooper
Coeur d'artichaut et maladroit en chef
Cedrick N. Cooper

Nombre de messages : 32
Age : 28
Love : Jo\'
Chambre : 110
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Run Run Blondy [cederiiik]   Lun 17 Sep - 2:59

[Ton n'avatarrr I love you I love you]

L'ennui. Terrible ennemi des gens actifs. Des gens qui, comme Cedrick Nathan Cooper, ne parvient pas à rester en place plus de cinq minutes consécutives sans avoir quelque chose pour occuper soit les mains, soit les pieds ou encore l'esprit. Le travail ou le sport, par exemple. Il était toujours avare d'activité à faire, d'idée à réaliser. Peut-être parce que le jeune homme craignait le jour où il devrait faire face à un ennui mortel et véritable. Loin du genre qu'il ressent en restant étendu pendant quelques minutes lorsque les bras de Morphée le laissent partir vers une douce, mais ennuyeuse, réalité. Enfin, il faisait un effort. Souvent, même. Si lève-tôt qu'il se faisait un devoir, au moins, de rester au lit jusqu'à six heures trente du matin. Par principe. Les yeux fermés, il pensait, à tout, à rien.

Un jour de plus à faire cette routine. Un jour de plus à penser, penser encore et encore. Pourquoi ? Pour rien, sinon passer le temps. Le temps qui filait, pourtant, déjà trop vite. Les journées passaient sans que Cedrick ait eu le temps de remarquer quoi que ce soit. Comment l'aurait-il pu, lui qui croit être un devoir de ne jamais être innactif. A-t-il déjà pris un moment pour lui? Ce serait sans doute une excellente question à lui poser. Il prenait du temps à penser à son travail, à l'école, à ses amis, à Joanna aussi, et à eux. Tout nouvellement, à e l l e. Elle, la jolie blonde du soir du mariage et dont il ne savait strictement rien, sinon la lueur rieuse dans son regard bleuté. Sinon la blondeur immaculé de sa longue et soyeuse chevelure. Le rêve. Réalité?

Il était loin de s'imaginer que ce mirage allait lui revenir, après avoir si rapidement quitté sa réalité. Ce soir-là, il n'était pas à ses pleines capacités. Ce soir-là, il avait quelques verres dans le nez. Pas assez pour lui faire perdre conscience de ses sens, de ses envies, de ses pulsions. Pas assez non plus pour ne rien se rappeler. Il se rappelle cependant ce sentiment qui lui avait oppressé la poitrine quand elle avait passé tout près de lui avec ses effluves de patchouli. Avec l'ondulement de ses cheveux. Avec la finesse de sa silhouette. Un regard, et il était perdu. Assoiffé de revoir l'océan de ses yeux. Quoi de mieux que la mer pour l'abreuver à nouveau, ce soir.

Il lui avait suffit de fermer les yeux sur la vérité, la réalité, se perdre parmi les doux murmures des vagues qui se meurent sur le sable encore chaud de cette journée brûlante pour qu'il fonce dans son Destin. Directement contre une silhouette qui, dans les yeux bleus foncés de Cedrick, n'était nullement inconnu. À sa peau, sa chair, tout semblait être différent. Malgré le choc, le jeune homme avait eu le temps de s'accrocher à la douceur satinée de la peau de la jeune femme. Il avait tenter de la rattraper, réellement. Le choc avait été rude, et les deux coureurs à pleine vitesse n'avait laissé aucune chance à l'autre. Cependant plus lourd, il avait eu le dessus avec le principe de Newton. La chance?

Est-ce que le temps s'était arrêté? Est-ce que cette présence sous son corps brûlant et légèrement humide -la course n'est pas un sport excessivement sec- était réellement là. Est-ce la réalité, ou à nouveau la fiction. Il se l'imaginait depuis hier, ce corps, cette personne dont il ne connaissait rien, simplement l'échange d'un regard qui l'avait plongé dans un tout autre univers. Basculement. Tout avait changé, sinon le bleu encore merveilleux de ses pupilles qui le dévisageaient. La bouche pulpeuse et terriblement attirante de la jeune femme qui s'ouvrait pour parler, puis se refermait, ravalant les mots. Ses joues légèrement rosies, mais cette fois par l'effort, et non par l'alcool. Ses longs cheveux emmêlés contre le sable qui brillait dans sa chevelure. Sous lui, à nouveau, elle lui apparaissait. Toujours aussi parfaite.

Sa respiration était saccadée, et celle de la jolie blonde aussi. Contre son torse, il sentait la poitrine de celle-ci se soulever pour mieux redescendre. Cherchait-elle son souffle? Lui coupait-il la respiration. Bien que l'envie de rester contre elle soit forte, il déplaça sa main pour y mettre du poids, et ainsi en retirer de la silhouette plus frêle de la jeune femme. Un faible sourire mal à l'aise s'étira sur les lèvres minces de Cedrick. Tandis qu'il songeait à dire un mot, les yeux de la blonde se clorent sous le regard horrifié du jeune homme. Légèrement paniqué -bien que ce ne fut pas sa première expérience- il se poussa rapidement et déposa sa tête sur la poitrine, niveau du coeur, de la jeune femme. Elle respirait calmement. Premier soulagement.

Sans doute le choc avait été encore plus rude pour elle. Il était bien tombé sur elle, d'ailleurs. Il passa la main sur son front pour caresser ses cheveux, attendant de voir si elle se réveillerait tout de suite. Sinon, il faudrait essayer d'alerter quelqu'un. Ça ne serait pas du gâteau, ils étaient bien loin de l'hôtel et le village le plus proche était à quelques kilomètres. Toujours près d'elle, il fut heureux de la voir émergée et poussa un léger soupir. Tandis qu'elle essayait de se redresser, la main de Cedrick se déposa sur son dos pour l'y aider. Il dut admettre un sourire aux paroles de la jolie demoiselle, puis répondre.


«En d'autres circonstances moi non plus, mais dû au fait que vous venez de vour évanouir, je préfère vous laisser respirer sans moi comme fardeau vous comprimant...»

Il lui sourit. Marrante, celle-là. Légitime ouille qu'elle poussa, il la fixa de son regard irisé. Cedrick avait la désagréable sensation d'avoir manqué quelque chose. Comme si un détail aurait du le mettre en alerte. Alors qu'elle ferma les yeux en grimaçant, Cedrick se douta que quelque chose n'allait pas. Elle fourra ses doigts dans sa chevelure pour les retirer quelques instants plus tard, enduit d'une substance rouge grenade. Silence. Du sang. Cedrick se maudit intérieurement. Pourquoi elle n'était pas tombé sur lui, merde. Saleté. Sans cérémonie, il passa sa main dans les cheveux de la jeune femme, à l'arrière, puis remarqua le nid de cette blessure. Heureusement assez superficielle, il n'en restait pas moins douloureux et désagréable. L'entendant lui parler, il ne réprima pas un petit rire. S'approchant de son visage, le sourire aux lèvres, il ajouta.

«Vous, vous m'avez manqué depuis hier...»

Oups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridget Lewis
ADMIN | Bee's Queen
Bridget Lewis

Nombre de messages : 71
Love : euhm...?
Date d'inscription : 23/08/2007

MORE ABOUT YOU
Friends/Ennemis:
Family?:

MessageSujet: Re: Run Run Blondy [cederiiik]   Lun 17 Sep - 4:38

    [ahh jte dis j'vais rétrécir nos réponses parce qu'on pourra jamais se répondre plus de deux fois dans une journée^^]

    Était-elle dans un rêve en ce moment? Le genre de rêve qui pourrait sembler réel mais d'une autre semblait si faux. Le genre de rêve que lorsque le moment défile sous nos yeux on se demande souvent si on rêve ou c'est la réalité. Le genre de rêve qu'on a doit se pincer la peau pour être sur que ce n'est pas un rêve. En fait Bridget avait réellement envie de se pincer pour voir si tout était réel. Ne rien sentir lui ferait déccroché une petite baboune visiblement déçue alors qu'une léger douleur au bras la ferait sourire et bien évidement elle serait vachement contente. Bizzare non?

    Elle avait sentiment d'être comme dans un rêve ou dans un film. Le genre de film où tout peut arriver. Jamais elle n'aurait penser qu'en sortant de sa chambre d'hôtel complètement préparer à COURIRE et non à draguer ou ce genre de chose. Elle n,aurait jamais crut qu'en sortant de là, elle rencontrerait l'homme. C'était un hasard, une coincidence ou bien le destin qu'ils se rencontrent? Bridget venait tout juste de penser à lui. Elle n'avait pas arrêté de penser à lui durant les quelques heures où elle était partie de la fête. Elle avait crut que ce jeune homme vienderait lui parler pendant la soirée puisqu'il semblait lui lançer quelques petits regards plutôt craquant. Bridget avait espérer qu'il vienderait à elle mais disons qu'elle avait été déçue par ça. Mais bon, si ce n'avait pas marché ça voulait dire que le destin ne voulait pas qu'ils se rencontrent. C'était peut-être mieux ainsi...

    Mais peut-être que non aussi. Il était là, devant elle ou plutôt sur elle. Ça voulait donc dire qu'ils étaient fait pour se voir. On avait fait en sorte qu'ils se revoient et seul à seul pour cette fois-ci. Hasard peut-être? Surement pas, le hasard n'était pas le genre de chose auquel Bee croyait. Et puis, elle était ici toute seule sur la plage alors ce n'était pas par pure hasard qu'il était venue ici. Il avait peut-être eut un précentiement qu'il ferait une rencontre qui boulverserait sa vie. Peut-être qu'il savait qu'elle était ici? Peut-être que non mais peut-être que oui. Bridget pour tout dire avait eut un petit précentiment qu'il se passerait quelque chose ce soir là. Elle avait toujours cette petite impression lorsqu'elle allait courir à la plage. Mais ça ne se réalisait jamais hélas. C'était plutôt un souhait qu'un préssentiment.

    Mais cette fois-ci, elle avait vue vrai. Peut-être qu'elle aurait dut s'en tenir à la marche plutôt qu'à la course. Elle n'était pas vraiment jolie ruisselante de sueur. Enfin non, elle était plus que jolie. Ça faisait partie de son charme après tout. Mais peut-être qu'elle aurait dut s'habiller un peu plus. Après tout elle n'était qu'en soutif de sport, une genre de camisole qui ne couvrait que sa poitrine et non son ventre. Et un short hyper court de sport. C'était ainsi qu'elle s'habillait lorsqu'elle courait donc non elle n'aurait pas put s'habiller davantage. Et puis ça dévoilait son corps très mince et légèrement musclé alors c'était plutôt un avantage pour elle^^

    Bon sinon, si elle s'était concentré un peu plus sur ce qui se passait devant elle, Bee aurait pu l'éviter.Si elle s'était concentré elle auait pu sentir le parfum du jeune homme de loin, sentir sa présence ou repérer ses doux cheveux blonds d'or qu'elle pouvait distinguer parmi plus d'une centaine de personne. Mais non, comme toujours, Bridget avait la tête en l'air et était maladroite. Parfois c'était une qualité que certains hommes adoraient chez elle mais souvent c'était un défaut et un immense défaut pour elle.

    Enfin bref, elle était là couché merveilleusement bien sur le sable un peu froid, signe que la soirée s'annonçait fraîche. Elle sétait redressé un peu sur ses coudes pour pouvoir se relever de la terre un peu mais disons qu'elle ne resterait pas longtemps dans ses positions puisque ses coudes s'enfonçait de plus en plus dans le sable au fur et a mesure qu'ELLE mettait son poids sur ses bras. Elle le regarda un moment, la tête un peu étoudie par tout ce vacarme. Bee reconnut les traits de son visage peu à peu et les choses qu'elle avait remarqué et qui l'avait charmé la veille.

    Elle aurait voulue immortaliser ce moment. Ce doux moment où elle le regardait de ses yeux bleu brillants et de la façon dont il la regardait avec les mêmes yeux bleu brillants qu'elle avait. Elle le regarda sans pourtant rien dire. Seul ses yeux parlaient. Elle avait mal à la tête certes, celle-ci dégoulinait de sang et elle était ouverte. Mais pourtant son cerveau marchait toujours et il commendait à son coeur de ne pas arrêter de battre. Mystérieusement, elle ne savait pas si c'était la collision ou son cerveau qui devenait en manque de sang, mais son coeur battait très vite.^Même peut-être un peu trop vite que la normale. C'était normal ou quoi?

    Bien qu'elle avait été inconsiante pendant un moment, elle était réveillé depuis un petit moment mais elle voulait jouer la victime encore quelques minutes pour voir qu'est-ce que le jeune homme ferait^^ Elle avait eut la chance d'être consiente pour sentir sa main sur son front. Il l'avait touché!! Lorsqu'il le lui répondit alors en souriant de plus bel qu'il voulait qu'elle respire et qu'il ne voulait pas jouer les fardeaux et tout et tout; Bee répondit aors dans un joli sourire:


    - Vous un fardeau? Bha voyons dont...certainement pas!

    Dit-elle dans le même sourire qu'elle avait fait avant même de répondre. Elle ne sut quoi faire après. Elle tenta sans grand effort de se relever puisqu'elle voulait paraître forte comme elle l'était habituellement mais elle était plutôt faible. Comment faire pour que sa tête arrête de couler? Elle dit alors dans un faible rire elle répondit alors en rigolant plutôt qwu'en étant sérieuse:

    - Comment pourrais-je faire pour arrêter de saigner. Faut-il remplir ma plaie de sable ou quoi?

    Elle rit légèrement puis ensuite il eut un court silence. Les silences elle détestait. Elle adorait parler et avait horreur des moments où elle n'avait rien à dire. En fait elle avait toujours des choses à dire mais parfois elle devait se taire pour ne pas paraître comme une genre de petite toupie qui aprlait sans cesse. Le silence fut plutôt long pour elle mais en réalité il ne dura que quelques secondes. Elle allait répliquer quelque chose mais il prit la parole. Il dit alors d'un ton faible et beaucoup trop vite qu'elle lui avait manqué depuisla dernière fois. Son coeur arrêta de battre aussi vite qu'avant. Il était du même avis qu'elle? Ah oui? Bha ça alors c'était vraiment chouette! Elle dit alors dans un petit sourire timide:

    -Pareil pour moi j'crois...dit-elle dans une voix presque éteinte par la gêne... Elle gêné depuis quand?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Run Run Blondy [cederiiik]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Run Run Blondy [cederiiik]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cadeau de la rentrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W E D D I N G . I N N :: W E D D I N G . I N N . W E L C O M E :: L'extérieur :: La Plage-
Sauter vers: